BonDia: Entretien avec Ada et Olivier Amengual, propriétaires du groupe AERO AUTOFACTORIA

Pourquoi une société européenne de vente de voitures s’est-elle implantée dans un pays comme Andorre?
Pour répondre à votre question, nous devons d’abord expliquer qui nous sommes et quel est notre modèle économique à l’échelle européenne.
AEROAUTOFACTORIA a été créée il y a 20 ans au Luxembourg en tant qu’entreprise de vente et d’achat de véhicules récents. La situation géographique du pays et sa fiscalité nous ont permis de vendre des véhicules à des prix compétitifs et d’attirer des clients français, belges et allemands de l’autre côté de la frontière. Nous avons profité d’une faille dans un marché national axé uniquement sur la vente de voitures neuves et la location à de grandes entreprises locales. Au Luxembourg, les concessionnaires locaux avaient complètement négligé le segment des ventes de véhicules VO et nous avons vu une opportunité commerciale.
Au fil du temps et toujours attirés par le concept de Grande Distribution, nous avons décidé de nous développer dans le segment des ventes aux clients professionnels et sommes devenus un centre d’achat de voitures d’occasion récentes pour les concessionnaires européens, élargissant sa gamme de produits et améliorant sa rentabilité.
Aujourd’hui, 85% du chiffre d’affaires de CAROPTIC repose sur le commerce de gros, tandis que les ventes aux particuliers ne représentent que 15%.
La société mère de la société reste le Luxembourg avec la représentation de la marque HONDA en tant que revendeur officiel. Nous avons également deux sièges en Allemagne et en Espagne.
Avec l’avènement des nouvelles technologies et l’essor des ventes en ligne, notre industrie a subi de profonds changements. Pour cette raison, nous avons décidé de nous préparer et de faire face aux changements, en créant notre propre plateforme dédiée exclusivement au commerce électronique.
En février 2017, nous avons passé quelques jours en vacances en Andorre. pendant notre séjour, nous avons discuté avec de nombreux habitants de la région et découvert l’économie du pays et ses spécificités. Une semaine après avoir franchi la frontière, nous avons décidé de nous installer en Andorre dans deux mois.
À notre arrivée en Principauté d’Andorre, nous avons eu la chance de bénéficier des conseils de Cases & Lacambra et Auditand, deux entreprises leaders dans l’ensemble du processus d’installation. et avec qui nous continuons de collaborer.
Nous avons actuellement une équipe de 15 personnes polyglottes très motivées impliquées dans le projet tout comme nous. Le choix d’Andorre comme destination de développement commercial est devenu la meilleure décision stratégique. Le pays nous a accueillis à merveille.

Alors, quels sont vos projets à court et moyen terme avec CAROPTICOM en Andorre?
En un an à peine, nous avons doublé le volume des ventes au client final grâce à la réponse en temps réel que nous offrons, à une meilleure visibilité en ligne et à la rapidité du service. Nous déménagerons prochainement dans un nouveau local d’environ 600 m2 au centre de la capitale. Notre objectif en 12 mois est de former une équipe d’environ 100 personnes et d’étendre l’activité de la plateforme andorrane à nos clients professionnels et de devenir un fournisseur de services de marketing en ligne et de gestion de leads au sein de notre secteur. Nous devons nous assurer que notre croissance est structurée et qualitative. Tout dépendra de savoir si nous trouvons les ressources humaines et à quelle vitesse nous pourrons évoluer sans diminuer la qualité de notre service. Le contact avec le client et la présence en ligne de l’entreprise font toute la différence.

De cette manière, nous deviendrons fournisseurs et centrales d’achat d’une part et conseillers et prestataires en ligne d’autre part, afin d’améliorer l’expérience de nos clients professionnels à tous les niveaux.
Pourquoi un concessionnaire se tournerait-il vers vos services au lieu de travailler seul?
De nombreux concessionnaires européens sont confrontés au même problème que nous avons subi nous-mêmes il y a quelques mois. Ils ne savent pas s’adapter à l’ère du Web, ils manquent de ressources et les systèmes informatiques sont obsolètes. Les vendeurs eux-mêmes ne peuvent pas gérer le service client au quotidien et couvrir les demandes qui viennent en ligne, les ventes, les livraisons et la gestion des annonces automobiles sur les plateformes de vente.Aujourd’hui, la première vitrine des magasins est Internet et les heures sont 24h / 24h. Le client recherche généralement des véhicules pendant son temps libre, en dehors des horaires conventionnels des établissements commerciaux. L’investissement nécessaire pour réaliser un réel changement dans les concessions est très important, sans parler de la formation requise par le personnel. Il est beaucoup plus facile et plus accessible d’embaucher une entreprise externe qui connaît l’essence de l’entreprise, forme ses équipes et obtient également des résultats. Notre expérience au niveau européen, avec de nombreux professionnels du secteur, est une référence. Grâce à CAROPTI-COM, ils bénéficieront d’une vision de marché beaucoup plus large, pourront accéder à l’achat de produits en dehors de leur pays et gagneront beaucoup de temps en matière d’embauche, de conflits de travail et d’investissement informatique.

Combien de voitures AEROAUTOFACTORIA vend-elle au niveau du groupe et d’où viennent-elles si elles ne sont qu’un concessionnaire officiel HONDA?
Nous vendons entre 10 000 et 12 000 véhicules par an avec un chiffre d’affaires d’environ 130 millions. Nous achetons des voitures directement auprès de différentes marques et auprès d’importateurs européens. Nos sources sont très contrôlées, tout comme les véhicules que nous commercialisons. Parfois, si le marché intérieur est saturé d’un produit particulier, nous aidons les marques à vendre des lots de véhicules en dehors de leur réseau commercial, en exportant les lots vers d’autres marchés. Cette façon de travailler nous permet de proposer des véhicules à des prix très compétitifs à nos acheteurs.
Nous travaillons avec des véhicules de très peu de kilomètres et généralement âgés de moins de 12 mois. Les seules voitures que nous vendons neuves et non enregistrées sont celles de la marque HONDA. Nous ne voulons pas concurrencer les concessionnaires officiels dans la vente de véhicules neufs, au contraire, nous avons pour vocation de collaborer en essayant de leur proposer d’autres voitures pour élargir leur offre.
Quels types de profils professionnels recherchez-vous en particulier chez CAROPTICOM?
Notre premier critère est la motivation. Il faut évidemment avoir une formation académique mais nous ne recherchons pas des personnes aux exigences très strictes. Au sein de notre équipe, nous avons des personnes avec des programmes très différents et cela apporte une immense richesse au jour le jour. Nous avons besoin de profils commerciaux, mais pas précisément dans le secteur automobile, nous apprécions les personnes ayant un bon traitement humain et des compétences linguistiques car nous sommes une entreprise axée sur différents pays européens.
Au niveau de la direction et du groupe, nous souhaitons renforcer l’équipe avec un directeur informatique et un responsable des ressources humaines.
En conclusion, tous les programmes nous intéressent. Nous formons des gens. Nous insistons sur le fait que la motivation et l’attitude sont des critères clés pour travailler avec nous.
Comme vous le savez, nous sommes au milieu de la campagne électorale. Comment voient-ils l’avenir du pays?
Mon mari et moi sommes en Andorre depuis peu de temps, mais assez pour dire que nous voulons y passer notre vie. Deux ans, ce n’est pas assez de temps pour que nous puissions commenter l’avenir d’Andorre, ce que nous constatons, c’est qu’une génération, la nôtre, prend le relais politique et nous considérons que c’est une évolution très positive. Les jeunes Andorrans d’aujourd’hui ont un lien profond avec le pays, ses traditions et son essence, mais en même temps, ils étudient à l’étranger, voyagent et apportent une nouvelle vision à Andorre pour faire face à l’avenir du pays. Nous sommes convaincus que nous travaillons à apporter notre petit grain de sable dans le domaine économique et social.

Article publié dans BonDia

BonDia: Entretien avec Ada et Olivier Amengual, propriétaires du groupe AERO AUTOFACTORIA

Connexion

S’enregistrer

Un mot de passe sera envoyé vers votre adresse de messagerie.

our personal data will be used to process your order, to accompany you during your visit to the website, and for other reasons described in our politique de confidentialité.